Home > Générale > Gestion de cabinet en crise Corona (2)

Gestion de cabinet en crise Corona (2)

Covid-19

Nous traversons une crise sans précédent. Chacun apprend au jour le jour comment réorganiser ses activités, privées et professionnelles. Il y a forcément beaucoup d’improvisation. L’échange d’expériences et d’idées est donc très utile. Désormais nous vous proposerons chaque semaine un conseil ou une réflexion afin de vous inspirer dans votre recherche de solutions pendant la crise, et pour l’ère suivante.

Diriger une équipe délocalisée, dont les membres ne se rencontrent jamais, requiert une attention très consciente.

Lorsque nous ne nous rencontrons plus dans le couloir, des informations sont perdues. En particulier le feedback informel disparaît. À court terme, cela aura peu ou pas d’impact sur la qualité du travail délivré. Il existe des procédures de gestion de projet et de retour d’informations concernant les dossiers en cour qui peuvent être adaptées relativement facilement à un environnement de travail virtuel.

Mais l’encouragement informel, la question courte («Au fait… ?»), la suggestion pratique («Tu pourrais le demander à …»), l’intérêt spontané et la manifestation de solidarité, tout cela a disparu. Les conséquences de cela n’apparaitront que lentement. Et le sentiment d’unité (nous le faisons ensemble pour l’intérêt commun) diminuera également.

C’est ce dont nous devons être très conscients et dans quoi nous devons investir (beaucoup) de temps supplémentaire.

Les appels téléphoniques très réguliers (quotidiens) (via Facetime, Skype, WhatsApp) avec tous les membres de l’équipe sont un premier pas. Et dans ces conversations, il ne devrait pas seulement s’agir des dossiers, mais aussi de l’organisation du travail (avec par ex. des conseils concrets sur la façon dont d’autres collègues ont abordé certains problèmes et éventuellement avec la suggestion d’appeler le collègue directement pour lui demander comment il a résolu cela.), et de la perception de la situation (« Arrivez-vous à gérer? »« Le partenaire pas trop nerveux? »)

Et puis réserver du temps pour les réunions d’équipe régulières. Ceci est un peu plus difficile sur le plan technologique et n’est pas à la portée de tous les bureaux. Ce qui est possible pour tout le monde, ce sont de petites réunions avec 3 ou 4 personnes via Skype.

Chronophage? Sans aucun doute, mais nécessaire. Et ceux qui maîtrisent la gestion des équipes délocalisées de cette manière construisent un avantage concurrentiel pour le monde de demain. Parce que cela va leur permettre de construire des équipes très flexibles à l’avenir, en fonction de chaque défi concret, composées différemment à chaque fois, ne se limitant plus aux personnes qui nous entourent

En collaboration avec Align Coaching, nous préparons un nouveau service pour mieux vous accompagner dans la gestion et le developpement de votre cabinet. A bientôt chez INTUITU – A passion for lawyers

Cet article est aussi disponible en: NL

Aussi intéressant
covid-19
Préparez-vous à la prochaine crise grâce à un engagement (local)
covid19
Gestion de cabinets d’avocats en crise Corona (5): Des changements durables
Covid-19
Crise Corona, droits et libertés civils, vie privée et barreau
Covid-19
Gestion de cabinet d’avocats en crise Corona (3)